Qu’est-ce que la QVT ?

Qu’est-ce que la QVT ?

Voilà un sigle que l’on voit de plus en plus dans le monde professionnel actuel. La QVT, ou qualité de vie au travail, est devenue un élément crucial dans le bon fonctionnement d’une entreprise. Si tant est qu’elle ne l’ait pas toujours été. Les définitions du terme sont innombrables, mais celle de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) résume bien ce qu’est la QVT : « La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment. ». De ses effets sur les salariés, aux bénéfices à en tirer pour l’entreprise, voici tous les bienfaits de la QVT.

Une productivité accrue des salariés

Un employé qui se sent bien, travaille bien. On a tous entendu déjà entendu cette phrase, qui sonne aujourd’hui comme une évidence aux yeux de tous. Qui ne souhaite pas être heureux de se lever le matin pour aller travailler ? Qui ne veut pas d’une bonne entente avec ses collègues ? Quel salarié aimerait travailler dans des locaux sales et lugubres ? La réponse à ces trois questions est la même, absolument personne. La QVT passe par le sentiment de bien-être des employés, une sensation d’être pleinement intégré dans la structure, et d’avoir la pleine confiance de ses collaborateurs. Beaucoup d’actions peuvent être mises en place en interne, afin d’apporter ces bienfaits au sein d’une entreprise, des séances sportives ou de relaxation en groupe aux journées, voire semaines de cohésion d’équipe.

Les différentes études réalisées ont permis d’apporter des chiffres pour appuyer ce constat. Un rapport effectué par Casal Sport montrait toute la plus-value pour les salariés d’une activité physique régulière, avec notamment 30 à 34 euros d’économies de frais de santé et une nette amélioration de la sérénité. Autre action pouvant favoriser le bien-être de l’employé, le télétravail, qui génère pour 90% d’entre eux plus d’autonomie, moins de fatigue pour 86% et un plus grand épanouissement pour 78%. Et pour l’entreprise, un salarié heureux de ses conditions de travail, c’est une personne deux fois moins malade, six fois moins absent, neuf fois plus loyal et 31% plus productif que la moyenne.

Une entreprise plus attractive

La QVT rentre aussi en compte lorsque l’on évoque la marque employeur. Essentiel dans la prospection mais aussi pour le recrutement, ce point non négligeable fait aujourd’hui partie des grosses préoccupations des chefs d’entreprise, ou des responsables ressources humaines. Si les employés d’une structure font une belle publicité sur celle-ci concernant les conditions de travail ou l’ambiance entre collaborateurs, cela va attirer des clients, mais va également faciliter l’embauche.

En effet, pour les jeunes talents, ou les talents de manière générale, on ne parle plus de chercheurs d’emplois mais bien d’acheteurs d’emploi. Avant de se vendre devant les cellules de recrutement, leur processus de recherche est bien plus ciblé et exigeant que dans les années passées. Ainsi, il est primordial pour les entreprises, quelle que soit leur taille, de présenter sur sa communication externe une bonne qualité de vie au travail pour ses salariés. Une marque employeur forte augmentera de 50% le nombre de candidatures très qualifiées. Toutefois, attention à ne pas faire de publicité mensongère : c’est le meilleur moyen pour faire fondre la réputation d’une structure.

A l’heure où la QVT prend une place clé dans la vie professionnelle, les entreprises se doivent d’en maîtriser tous les enjeux. Cette notion peut devenir le facteur X de n’importe quelle structure. Comment ? En améliorant la productivité et la rentabilité des salariés, et en jouant sur la marque employeur pour attirer de nouveaux talents.

Laisser un commentaire